Production Locale

Savon "Au coin du feu"100g

5,00 € TTC

Envie de vin chaud à la canelle ? Ou de savourer les agrumes de saison ? Ce savon vous fera rêver de cocooning au coin du feu, grâce à son parfum doux et chaleureux. La cannelle, en faible quantité, a des propriétés antiseptiques. L'orange douce est calmante et positivante, parfaite pour éviter le blues hivernal !

Edwige vous propose uniquement des produits faits-main et naturels.
Les ingrédients sont tous d'origine naturelle, et la très grande majorité est labellisée "AB", "Cosmos" ou "Nature & Progrès".

La saponification c'est la transformation d'un corps gras en savon et glycérine par l'adjonction de soude ou de potasse. Plus d'informations dans l'onglet "Description"

COMPOSITION : Huile d'olive, d'avocat et de coco saponifiées, Miel, Huiles essentielles de canelle et orange douce.


Catégories
Savons


COMPOSITION INCI

Olea europaea fruit oil – Aqua - Cocos nucifera oil – Persea gratissima oil - Sodium Hydroxide –  Kaolin – Mel – Citrus aurantium dulcis peel oil – Cinnamomum cassia oil – Limonene* - Cinnamal*

* Substances allergènes naturellement présentes dans les huiles essentielles

La saponification à chaud :

Certains savons (de Marseille ou d'Alep entre autres) sont cuits : la saponification a lieu à haute température de façon à accélérer le processus. Les savons sont réalisés en quelques heures et utilisables immédiatement. De plus, la rapidité de la réaction permet d'ajouter des parfums et huiles essentielles une fois que la réaction est entièrement terminée ce qui permet d'avoir un meilleur résultat en terme de "tenue" des senteurs dans le temps. Que des avantages a priori, mais, car il y a de grands "mais", le chauffage peut altérer les propriétés des huiles utilisées, et surtout, la réaction nécessite une opération dite de "relargage", durant laquelle l'excès de soude est éliminé. Or, lors de ce relargage, la glycérine naturellement produite par la saponification est elle aussi éliminée, privant le produit d'un excellent émollient naturel ! En conséquence, de nombreux producteurs de savons rajoutent de la glycérine dans leurs produits. Glycérine dont la provenance ou le procédé d'obtention sont souvent opaques, voire très discutables... De plus, les huiles utilisées sont uniquement celles dont les propriétés doivent résister à la température élevée, ce qui limite considérablement les possibilités. Hors, si le savon a pour fonction première de laver, il n'en demeure pas moins que son usage quotidien en fait un soin potentiel de grande qualité.

La saponification à froid :

Pour toutes ces raisons, je ne travaille qu'en saponification à froid : les huiles sont mélangées à la soude ou la potasse sans préchauffage, si ce n'est celui permettant de faire fondre les beurres utilisés. Réalisée au bain-marie, cette fonte est surveillée de près pour que la température n'atteigne jamais plus de 60°C.

Le mélange est ensuite brassé, éventuellement complété par des matières complémentaires (argiles, huiles essentielles...), puis coulé dans des moules. Une fois solidifiés, les savons sont démoulés, découpés puis stockés pour laisser s'achever la réaction de saponification. Cette cure dure de quatre à huit semaines ! Le pH des savons est régulièrement contrôlé pour déterminer la fin de la cure. Lorsque la réaction est totalement terminée, alors seulement les savons sont utilisables.

Cette méthode est plus longue, plus contraignante, mais la glycérine naturellement obtenue est conservée ce qui confère aux savons des propriétés hydratantes ô combien importantes pour la peau. De plus, les huiles utilisées ne sont pas intégralement saponifiées : cela constitue le surgraissage. En plus d'ajouter aux vertus hydratantes du savon, ce surgraissage permet de bénéficier des vertus des huiles utilisées, puisque ces dernières n'auront été altérées ni par la réaction de saponification, ni par la chaleur.

L'histoire de la Maison Melissande :

Tout a commencé à la naissance de mon aînée. Atteinte de déformation professionnelle aiguë (j’étais laborantine), je scrute alors les compositions de tout ce qui est susceptible de toucher à ma précieuse progéniture. Et là... Face à tous les composants inutiles et/ou malsains et/ou à l'innocuité controversée, je décide de faire plus attention à toutes ces illisibles petites lignes.

Je m’attaque aux rayons des produits estampillés “Bio”, “Naturels”, etc. C'est vrai, c’était mieux, mais souvent, je suis restée perplexe : certains composants ne présentaient aucun intérêt... Quel dommage ! La nature nous comble de matières dont les vertus sont indéniables pour prendre soin de nous, de notre peau, de notre flore... Et non, les ingrédients présentés sont souvent sans intérêt notable pour notre peau. Méconnaissance ? Cela serait étonnant de la part d'industriels ayant les moyens de la recherche et du développement. Souci de rentabilité ? Sans doute, et souci du marketing aussi. Mieux vaut un joli produit qui sent bon, qu'un produit intéressant pour ses vertus.

Ayant tiré ces conclusions, aidée par ma formation et mon expérience en biochimie, et suivant le fameux adage, “on n’est jamais mieux servi que par soi-même”, je me lance dans l’équipement complet de notre salle de bain. Avec des savons, shampoings, baumes, dentifrices, cires capillaires, etc, dont tous les ingrédients sont choisis à propos, pour une fonction, une vertu intéressante pour l’utilisateur à qui le produit est destiné. Rien n’est décidé au hasard, ou pire, exclusivement pour des raisons de rentabilité.

Tout d’abord, la famille de passage à la maison est convaincue. Puis les amis. Puis les amis d’amis, puis les clients d’amis, puis...Eh bien il arrive un moment où l’on se dit que ça vaut le coup de se lancer !

Cliquez ici pour laisser un avis

Produits frais locaux et de saison que vous aimerez aussi

separateur
Rejoignez la communauté éco-responsable made in tarn sur les réseaux sociaux
-